Qu’est ce que la couleur ?

Les couleurs sont les vibrations vivantes nées de l’attirance et de l’amour incessant de la lumière pour l’ombre. De ce mariage tantrique entre le ciel et la terre nait le monde des couleurs.

Les couleurs sont tissées de la sagesse et de la connaissance ancestrale de la Source lumière qui fécondent avec bienveillance la Mère-Terre.

  • elles portent donc l’histoire de l’humanité en tant que macrocosme
    Des infrarouges aux ultraviolets, du magenta au bleu-indigo, l’humain sort d’époque en époque du sommeil pour vivre un état de conscience active et unifiée.
  • et l’histoire de l’homme en tant que microcosme
Chaque couleur, chaque entité colorée, va nous parler de l’histoire biographique et karmique de celui qui l’a peinte.

La lumière révèle les couleurs en traversant la matière.
L’Esprit humain (lumière) ouvre l’âme humaine (couleurs) en s’incarnant dans un corps (ténèbre).

Les couleurs représentent un lien vivant, un pont de paix et de guérison, un arc en ciel

  • entre le ciel et la terre,
  • entre l’esprit et la matière,
  • entre l’égo et l’être.

Chaque couleur dans sa spécificité touche tous les plans de l’homme : physique, psychique, animique et spirituel.

Ex : LE BLEU

  • Sur le plan physique et physiologique : l’inspire et les organes des poumons et de la rate.
  • Sur le plan psychique : c’est le rapport à la mère génétique et à celle que nous portons en nous, à la matrice, d’identité et de rapport à l’égo. Le bleu parle de sécurité et d’enveloppement.
  • Sur le plan animique : le bleu nous parle d’incarnation, de relation entre lumière et ténèbres, de lien avec la Matière.

MATER-nelle = MATER-rielle

Spirituellement, le bleu est le chemin de l’âme, de la lumière de l’esprit vers la matière du corps, son éclat et son acceptation de vivre la dualité dans un corps humain.

Nous peignons comme nous sommes. Ce que nous n’avons pas intégré dans notre âme, nous ne pouvons pas le peindre.

Les couleurs sont le langage de l’âme

Notre outil de travail est un outil de vision de l’âme.
La vision de la façon dont l’âme reçoit les vibrations de la lumière à travers sa matière incarnée.

C’est un outil fantastique d’intégration car nous y apportons le geste nouveau, celui de la transformation et de la guérison des images anciennes.

L’âme vit dans les polarités, balancée entre les contraires en s’ouvrant ou non aux multiples vibrations colorées qui lui sont offertes et crée à l’infini son histoire.

Elle crée un rythme qui porte la vie :

  • oui / non
  • j’aime / je hais
  • la joie / la peine
  • la paix / la peur
  • la lumière/ l’ombre

Toutes ces polarités, nées des perceptions, sensations, pulsions, émotions et désirs des expériences passées bonnes et mauvaises, vivent en nous par images. Nous sommes un grand livre d’images incarné.

Ces images sont gardées PAR LA MEMOIRE CELLULAIRE, INSCRITE JUSQUE DANS l’ATOME.
Ce sont ces images que nous allons transformer avec les vibrations colorées.

Transformer les images, c’est bouger nos croyances, modeler autrement nos formes intérieures, travailler sur nos pensées pour créer et entrer dans une AUTRE REALITE spirituelle et matérielle.

Les couleurs guérissent

Elles sont UNE LOI DE LA VIE.

Toute vie hors la loi est une vie en déséquilibre. Ce déséquilibre s’inscrit d’abord et avant tout dans l’âme, le corps astral puis se densifie à travers le corps éthérique jusque dans la matière, corps physique et engendre un déséquilibre que nous nommons MALADIE.

Revenir à la conscience de la loi de la vie et l’expérimenter permet de redresser, réharmoniser, rééquilibrer, de faire vivre, de créer ce qui n’a pas pu être.

Les couleurs guérissent :

  • les mémoires karmiques que nous revisitons en naissant,
  • les « manques » biographiques,
  • les inflammations et les scléroses de notre psyché… et de notre corps,
  • nos déséquilibres émotionnels et affectifs,
  • nos schémas compulsifs.

Elles ouvrent le chemin à la conscience.

Nous travaillons au bout de notre pinceau, la transformation de nos FORMES pensées, émotionnelles et nos façons d’agir.